fbpx

Dans mes expériences de gestion de projets e-commerce, la question du 3D Secure vient invariablement sur la table.

Et jusqu’à présent, mon point de vue était le suivant : trop compliqué pour l’internaute, trop de ‘déperdition’ au cours de l’achat pour le e-commerçant.

La vidéo suivante est plus ‘politiquement correcte’, mais quand j’entends que 15 % des transactions avortent à cause du 3D Secure, ça me fait bondir !!

Au fond, tout dépend (du côté du e-commerçant) du panier d’achat moyen et du type de biens vendus : le transfert de responsabilité du e-commerçant vers la banque avec ce type de système constitue théoriquement, en cas de souci, un vrai ‘plus’.

En pratique, je demande encore à voir !!

Leave Comment